11 juillet : un weekend...

.... qu'on pourrait qualifier, sans être trop grosssière, de weekend merdique...

Ca a commencé à tourner au vinaigre vendredi soir... Eric avait mal à la tête. Il prend un doli 1000, puis un second 2 heures plus tard car ça ne passe pas. Je ne m'inquiète pas outre mesure car j'ai plus ou moins appris à faire les tests neuro que font les médecins et je vois qu'il n'y a pas de déficit accru de l'hémiplégie, ni plus de difficultés à parler.... 

La nuit se passe. Une nuit de merde. Eric tourne et se retourne. Il se lève tôt samedi matin, reprend un doli 1000, puis un second vers 10h. Je commence à m'inquiter car il se tient la têter à deux mains... Je lui demande si j'appelle le médecin ? Il me répond que oui. Je contacte donc le docteur, qui me pose quelques questions et nous conseille de nous diriger vers les urgences. Une ambulance vient chercher Eric, moi j'irai avec Cyril, à sa suite.

Nous sommes arrivés aux urgences vers 11h30..... pris en charge assez rapidement, vu les antécédents d'Eric. On lui pose une perfusion d'Acupan. J'ai  beau dire qu'il a eu ce médicament la dernière fois et que celà l'a fait vomir, on ne m'écoute pas. Eric vomit même pas 5 mn après le début de la perf.... Super.. Ca commence bien...

On lui fait passer un scanner, qui ne révèle rien d'alarmant. Le peu de produit antalgique qui est passé a calmé son mal de crane, on nous laisse rentrer, à 19H, avec une ordonnance de Tramadol. J'ai pris soin de demander s'il n'y avait aucune contre-indication avec son épilepsie, on me certifie que non....

Après avoir déposé Eric et son fils à la maison, je repars pour trouver une pharmacie de garde pour le Tramadol et je rentre enfin à la maison vers 20H. J'ai commandé une pizza sur la route, je la prend en rentrant. Ca de moins à faire ....

Dimanche matin, les maux de tête sont toujours là. Il reprend doliprane, puis du Tramadol vers 14h. Il essaie de dormir mais n'y arrive pas tellement la douleur est forte. A 15H, il met ses chaussures et me fait comprendre qu'on retourne à l'hopital..... Nous voilà repartis.... Il passe en priorité dans un box, on lui met une perfusion de doliprane en attendant un avis médical. L'interne passe, qui demande un avis neuro, qui passe vers 19H30.... il va refaire un examen : un angio-scanner, pour voir les veines dans la tête. Il est 21H45 et je ramène le fils d'Eric à la maison, il n'a pas mangé et est fatigué... Je suis de retour à l'hopital à 23H. Eric a passé l'examen qui n'a rien révélé. 

Nous repartons donc avec une ordonnance de produits morphiniques (oxynorm, oxycontin pour les connaisseurs). Il ne fallait surtout pas prendre de Tramadol, comme on nous l'a ordonné le samedi, car celà abaisse le seuil épileptique... On l'a échappé belle.... Une crise d'épilepsie en plus du reste, je suis pas sure que j'aurais gardé la tête froide.....

Weekend à oublier..... il aurait dû être agréable. On avait prévu un samedi soir avec des amis, j'avais préparé un repas sur le thème des iles.... j'ai du punch en rab et du rougail-saucisses pour un régiment... 

Nous n'avons pas d'explications concernant les douleurs : elles sont diffuses, palpitantes, et parfois en coup de poignard.... la migraine, une autre séquelle de l'AVC ? 

Quand pourrons-nous respirer... vivre sans avoir peur.... dès qu'il m'appelle, mon coeur s'emballe.... je m'attend toujours au pire.....je ne sais plus comment vivre sans avoir la trouille au ventre.... 

Pour finir sur une note positive toute de même: la bonne nouvelle c'est qu'Eric a fait sa dernière vraie crise d'épilepsie le 9 juin. Il a eu 2 petites alertes mais pas de crise généralisée depuis un mois.... c'est la première fois depuis un an qu'on passe ce cap...

Je ne le dis pas trop fort.... Faut juste noter le positif en dépit de tout le reste.....

Pourvu que ça dure...........

avc

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.