16 mai : merci

Mon appel, mes appels (au secours), même si j'ai du mal à admettre qu'ils en soient, ont été entendu et vos réponses, vos encouragements, vos gentils mots, votre présence m'ont aidé à relever la tête... Et quand je vais mieux, Eric va mieux aussi...

Nous franchissons des étapes, et parfois il faut tomber pour se relever. Parfois (souvent) c'est douloureux.... car on prend conscience de choses qu'on n'osait pas s'avouer ou regarder en face..... Il faudra bien pourtant. Mais c'est un long travail...

J'ai peur souvent. Peur qu'il n'arrive encore un malheur.... Peur de le perdre... Il me semble si fragile...

Je veux regarder l'avenir d'un oeil confiant et construire notre nouvelle vie.... Nous ne pouvons pas vivre dans un cocon... Il ne faut plus avoir peur....

Les progrès d'Eric sont lents mais il s'améliore toujours doucement... l'orthophoniste m'a dit qu'il s'améliorera toute la vie... ça m'a fait plaisir d'entendre ça.... il faut patienter... travailler...

Au niveau de la jambe et du pied, ça stagne mais le botox devrait arranger un peu ça, en septembre, en détendant le muscle qui reste crispé.

Au niveau de la main, pas d'avancée. Elle reste inerte. Pourtant Dieu sait qu'il la regarde, en tentant de la faire bouger, des heures durant.... Le médécin rééducateur nous a dit que la plasticité du cerveau pouvait faire des miracles, alors, il s'y accroche....

Il est fort mon homme. Il est courageux. Et il a besoin de vous pour tenir, lui aussi.

 

avc

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×