construction

Rendez vous sur le blog

... pour la suite de l'histoire :)

https://unemaisonpourlavie.blogspot.fr/

à bientôt :)

Dernier jour de la Cagnotte

Voilà, on y est.

La Cagnotte vit sa dernière journée.

Une cagnotte lancée il y a un an, un geste de désespoir, en pleine désillusion... Une impulsion pour "ne pas rien faire", "ne pas subir".

Plus de 6000 euros récoltés pour notre maison. Cet argent ne sera pas gaspillé croyez moi. Je vous tiendrai informé de toutes les avancées et vous saurez à quoi il a servi.

Cagnotte

La publicité faite autour de la Cagnotte et la création de l'association a aussi permis de faire du "forcing" auprès de la banque... Un élan solidaire, qui a plu et qui nous a permis d'accéder au point ou nous sommes aujourd'hui. Une pression pour faire évoluer les mentalités... La Banque n'y a pas été insensible et ça a pesé dans la balance...

Merci à vous, qui avez participé, à votre hauteur, selon vos moyens... 1 euro ou plus, chaque geste a été apprécié et nous vous remercions tous du fond du coeur. Les mots sont peu de choses par rapport à la gratitude que nous ressentons. Notre maison vivra, grâce ces p'tits bouts de vous.

La suite est en route.... le projet prend forme... Il y a un an, ce n'était qu'un rêve inaccessible. Aujourd'hui, il doit, si tout va bien, devenir réalité... Dans un an, je vous écrirai peut-être de notre nouvelle maison... Je l'espère... La chance doit etre de notre côté maintenant.

En attendant, je continuerai à alimenter ce site, avec nos p'tites histoires et autres aventures, joyeuses je l'espère...

L'association va continuer à vivre et en avril est prévue la vente "Autour du jardin", au sein de l'Ehpad de Daoulas. Les résidents de l'Ehpad, ou Eric a travaillé en tant qu'Aide-soignant, mettent beaucoup d'énergie à "bricoler" pour nous. Le personnel de l'Ehpad également, s'associe à cette action... Nous compterons sur votre présence, il y aura plein de jolies choses à découvrir, toutes faites à la main et avec le coeur...

En septembre, j'aimerais également à nouveau organiser "La marche contre l'AVC", si certains sont toujours partants. Parce que l'AVC n'est pas toujours une fatalité, parce qu'on peut le prévenir, parce qu'il faut en parler Haut et Fort, parce qu'il y a trop d'AVC et de plus en plus de personnes jeunes touchées, des vies brisées... Pour eux et pour ceux qui vont bien mais personne n'est à l'abri, il faut agir, en parler, alerter, prévenir.... Car l'AVC ne tue pas toujours, heureusement... mais si le handicap est là, il faut vivre avec... pour nous, certains jours ont été difficiles au point ou on se demandait si la mort n'aurait pas été plus facile à digérer...

Ce temps là est révolu. Eric va mieux doucement... Il plonge encore bien bas parfois, mais moins bas qu'avant... Doucement on remonte... Et le projet nous porte, l'horizon s'éclaircie.... il était temps...

Merci aux amis, merci aux inconnus... L'aventure continue :)

les plans !

Mr Akabois est venu aujourd'hui. Il nous a donné les plans revus, qui vont être encore à revoir, mais on y arrive doucement !

Voici le Rez de chaussée :

Rdc1 jpg11

Et l'étage :

Etage 1 gpg1

Au rez de chaussée, on a déterminé l'emplacement du poêle, il sera au milieu de la maison.

Sinon quelques détails à revoir...

Sachant que dans le devis, ne sont pas compris le prix de la cuisine et de son électroménager (plaques induction, four, lave-vaisselle), les équipements des salles de bains, les revêtements de sols de toutes les pieces sauf cuisine, entrée et salle de bain rdc. Nous comptons sur la Cagnotte et les actions menées pour nous aider à financer ce reste à charge important. Nous devrons également faire un cabanon de jardin au lieu du carport initialement prévu (ça reculerait trop la maison dans la limite constructible et nous nous retrouverions avec plus de terrain au nord, qu'au sud)...

On avance, petit à petit... on grignote du terrain... Vendredi on signe le compromis. Rdv est pris avec la banque le 10 février pour compléter le dossier de prêt. Tout est en route... y'a plus qu'à !

Merci encore à vous tous, qui continuez à nous soutenir, à croire en nous, en notre rêve !

 

On avance !

Coucou !

Bonne nouvelle du jour ; après d'âpres négociations, entre nous, le constructeur et la mairie, le problème du dégagement et du traitement des drains après terrassement est résolu. OUF ! Une grosse épine dans le pied en moins... sinon on avait encore plus de 1000 euros de surcout, par rapport à celà.

Le constructeur va déblayer et la mairie prendra en charge les déchets. Ca, c'est réglé.

Nous signons donc pour le terrain le 27 janvier, en l'absence du Maire qui n'a pu se libérer. J'espère qu'il en tardera pas à signer car la banque a besoin du document notarié.

Rdv à prendre avec le constructeur pour continuer d'affiner les plans. On est déjà très bien je trouve. Quelques détails à revoir encore mais juste parce que je suis chiante, perfectionniste et prévoyante...

On a réduit le devis au plus juste. Nous ferons les sols nous même, mis à part le carrelage dans la cuisine, l'entrée et les salles de bain. Avis aux bricoleurs, aux poseurs de parquets stratifiés, le casse croute et le rosé/la bière (mais pas trop, j'aimerais que mon parquet soit posé droit quand même) seront offerts par la maison... Les peintures sous-couches seront à faire également.. Si vous ne savez pas quoi faire le weekend !! Mais nous n'en sommes pas encore là !

J'espère qu'on ne perdra pas trop de temps entre la dépose de permis et les autorisations, qu'on puisse commencer au plus vite. En attendant, quand on aura signé pour le terrain, on pourra toujours aller tailler la haie qui fait 2 mètres de large (Fifi, au rapport ainsi que les parents, avec la remorque !!).

J'ai hate, on a hate, si vous saviez !! Ici on est bien mais, rien que l'insert, c'est pas adapté pour Eric. La corvée de bois, d'une main, c'est difficile. Avec le poêle à granulés, ce sera bien plus simple...

On va essayer de penser à tout. N'hésitez pas à nous dire, si vous avez des idées... et plus tard, du temps à nous donner... car nous aurons besoin de votre aide (huile de coude, c'est gratuit et ça promet des soirés festives !)

Si on m'avait dit, il y a un an, qu'on en serait là... j'aurais ris doucement... Je n'y croyais pas vraiment mais j'avais l'énergie du désespoir et de l'impuissance... Aujourd'hui, on tient notre rêve dans nos mains. J'ai toujours peur qu'il nous échappe. J'ai peur d'un vilain coup du destin... Mais j'essaie d'être positive... et que ces idées positives repoussent le mauvais sort.

Vous n'imaginez pas à quel point, vous nous avez aidé à y croire, à avancer... aujourd'hui l'élan est donné... Pourvu que tout aille bien maintenant...

Notre bout de ciel bleu

Bonjour, Bonsoir,

Un dimanche tranquille à la maison, j'ai fait du rangement, du tri, et du jetage de conneries... en pensant à notre futur déménagement ! Je rêve, je cogite, je calcule, je mesure... J'essaie de penser à tout. Ca fourmille dans ma tête, j'ai trop hâte ! Eric semble content aussi et calmé un peu ; ce projet qui prend forme, lui donne un but, une raison d'avancer et d'aller bien, au quotidien (je dis ça mais aujourd'hui, il était dans un mauvais jour en se levant... ça a été mieux après sa sieste... pourqui pourquoi, je ne sais pas... je l'ai laissé tranquille... et ça a passé... J'aime pas ces moments là...).

Akabois est venu à la maison vendredi : on a revu les plans, avec l'entrée par la buanderie (sèche-linge, lave-linge et congelateur seront cachés dans un grand placard) et on y case également l'escalier (dans l'entrée, pas dans le placard !!). Il faut être astucieux quand on a pas un budget extensible ! On économise de la surface et donc des sous (pas d'entrée dans la salle et pas d'escalier dans la salle à manger et une buanderie qui fait double emploi !).

On a revu quelques détails comme la taille des fenêtres : on est en zone classée, l'Eglise de Logonna est un monument historique et on en est à moins de 500 mètres à vol d'oiseau donc on a des règles à respecter. Autant les respecter tout de suite car quand ça part aux architectes, ils ont un mois pour ramener le dossier avec leur aval (ou pas). Mieux vaut être bon dès le départ, si on ne veut pas perdre de temps.

Normalement, Akabois me renvoie les plans modifiés cette semaine. Hâte de voir le "rendu".

On doit signer le 27 janvier chez le Notaire. Nous signerons sans doute seul car le Maire ne peut pas se libérer à cette date et moi, je ne voulais pas reculer l'échéance. Ne pas perdre de temps, encore une fois. On est en pourpaler également, concernant la prise en charge du déblaiement du terrain (anciens drains, présents dans le sous-sol).

Je prendrai parallèlement rendez-vous avec la Banque pour compléter le dossier avec tous les documents nécessaires et hop, ça partira à Rennes... Délai d'environ un mois également.

On va tout mettre ça en route en même temps, on finira bien par etre synchro à un moment !!

Mis à part ça (eh oui, la vie continue à côté !) ben ça va doucement.

Eric a eu une nouvelle nouvelle (oui une nouvelle neuve quoi !) attelle, l'autre faite à Tréboul ne convenait vraiment pas, elle lui faisait des plaies partout, l'infirmière vient encore tous les jours pour les soins. Avec la nouvelle, qu'il a eu mercredi, ça a l'air d'aller mieux mais il n'a pas beaucoup marché encore et ses pansements protègent. On verra quand tout sera à l'air, si ça frotte encore quelque part. On surveille ça de près car Eric ne ressent pas la douleur à cette jambe, que quand c'est déjà bien creusé et trop tard.

Je me suis un peu (beaucoup) pris la tête avec le podo-orthésiste, il bricolait plus ou moins son attelle et voulait qu'Eric mette une chaussette qui lui monterait plus haut que le genou (pour éviter les frottements) et qu'il replierait sur le haut de l'attelle (tout ça d'une main) et même qu'il porte un bas de contention (Eric fait un peu d'oedème le soir) et aussi qu'il porte des pantalons plus larges en bas.... bref j'hallucinais à l'écouter.... j'ai dis stop ! Je lui ai répondu qu'Eric était handicapé et que son attelle devait être parfaitement adaptée, que ce n'était pas à Eric de s'adapter à elle, qu'on allait pas lui mettre des chaussettes de foot l'été, (en short j'imaginais déjà la touche) et que le bas de contention on oublie aussi, il ne peut pas le mettre seul, il aurait fallu un passage infirmier pour enfiler UN bas, que les pantalons pattes d'ef, c'est plus la mode, et que les joggings, c'est bien, c'est extensible mais que c'est pas le style d'Eric de "trainer" en jogging 7j/7, qu'il a le droit de mettre des Jeans comme tout le monde, même si effectivement ça a du mal à passer au niveau du mollet pour descendre la jambe du pantalon sur l'attelle mais, ça passe, alors on va pas tout changer pour Une Attelle (bordel !!). Tout ça par téléphone.

Il a ronchonné... et dit ok madame, je repasse mercredi (il y a 15 jours). Il est passé, il a repris les mesures et remballé le matos. Merci, aurevoir. Eric a dû marcher avec sa vieille attelle (la première, qui lui avait scié le mollet) et sans attelle, en sachant qu'il risque l'entorse du genou ou de la cheville, à marcher sans. Le podo-orthésiste est revenu mercredi dernier, avec l'attelle neuve (bis). Il était aux petits soins, à quatre pattes devant la jambe d'Eric, non pas à vouloir se faire pardonner, mais à bien tout vérifier partout partout.  On croise les doigts pour que ça aille ! ouhhh quelle histoire.... pas besoin de ça quoi !

Eric a refait une crise d'épilepsie samedi dernier, pile poil un mois après celle de décembre, au jour près. Je trouve ça quand même intriguant, qu'il garde ce "rythme régulier", comme une batterie qui se charge doucement et se décharge brutalement un mois plus tard. Il a quand même un traitement assez costaud (pour ceux qui connaissent, il a 400 mg de Lamictal et 10 mg de Fycompa par jour, c'est pas rien mais ça ne résoud toujours pas ces crises, elles sont justes "moins fortes"). On revoit le neurologue le 1er février. Je lui avais déjà parlé de ça (la bizarre régularité des crises) mais lui se contente de voir le coté "médical" de la chose et d'augmenter les doses ou de faire un p'tit cocktail d'anti-épileptiques et d'anti-dépresseurs... Moi je pense qu'il y a surement une méthode pour aider Eric à se décharger autrement qu'en Crise, mais je ne sais pas laquelle... Si vous avez des idées... On a déjà tenté le Reiki : on a vite arrêté car il faisait encore plus de crises ; le magnétiseur : aucun changement notable.... Tout en sachant également que ces méthodes alternatives ont un cout, et qu'il est loin d'être négligeable... hélàs... L'homéopathie peut-être ? Le cannabidiol (oui le Cannabis) est une solution aussi, mais pas légale en France et pas en le fumant surtout !! Aux USA, ils l'utilisent avec succès sur des épileptiques sévères, réfractaires à tout traitement.... Mais bon, comme en France, on a toujours un demi siècle de retard sur les meilleures avancées de certains pays.... C'est pas gagné... Pour plus d'infos sur le sujet, cliquez ici

Demain, une nouvelle semaine commence... Je vois la vie avec plus d'optimisme... J'ai peur parfois que tout s'écroule à nouveau... mais j'essaie de ne pas y penser. On y peut rien de toutes façons...  Alors on avance, en essayant de se persuader que cette fois, tout va bien aller...

Chapitre 2

Nous allons donc tourner la page des années 2015, 2016... années tourmentées...

Je n'arrive pas à croire que celà fait déjà presque 2 ans que c'est arrivé...  Tant de choses se sont passées depuis, tant de soucis, tant de douleurs, tant de progrès aussi... malgré que souvent, on ait été à genoux, on a tenu bon... Souvent j'ai eu envie que tout s'arrête, mais tout ne s'arrête pas comme ça, et il y a des choses -des personnes- pour nous retenir.. Eric aussi, a souvent émis son intention d'en finir. Il aurait pu, s'il avait voulu.

La vie est fragile. La vie ne tient qu'à un fil. Qu'on peut couper. A certains moments, ce n'est pas le manque de courage de le faire qui nous a retenu, c'est ceux qu'on aurait laissé derrière nous... C'est ce qui m'a tenu moi en tout cas. Ne pas faire plus de mal encore... Ma fille, notre famille... qu'on aime, qui m'aime, qui nous aime.

Nous sommes là... il y a encore des montagnes à franchir mais.... j'espère que les plus escarpées sont derrière nous.

Nous ne sommes plus les mêmes. Eric n'est plus comme avant. Je suis moi-même une autre, qui a dû grandir, affirmer mon caractère.. J'ai appris à nous faire entendre. J'ai appris à demander de l'aide. J'ai appris à revendiquer.

Eric, du fait de son état de "traumatisé-crânien", a du mal à maitriser ses émotions. Il en en conscience et c'est bien déjà. Il s'énerve pour un rien, s'impatiente, se malmène et du même coup, m'angoisse... il dit "non dé dié" et "merde" "fais chier"... ça me stresse. Je lui dis, t'énerve pas.. plus tu t'énerves, moins t'arrives.... Après tout ça, il me demande pardon... Moi qui suis rancunière, je dois apprendre à pardonner, en tenant compte de ses séquelles... c'est pas simple. Je suis TRES rancunière... Tout le monde doit faire des efforts. On y travaille... chaque jour... On veut que ça marche. On s'aime.

On a vécu le pire. Le meilleur est à venir. Le meilleur de ce qu'on peut maitriser, en tout cas. Après il y a la partie "surprise"... J'ai jamais trop aimé les surprises... Alors SVP pour 2017, pas de surprise, juste du concret. Une maison, des murs, une cheminée, un jardin. Des trucs en vrai.

On écrit tout en haut de la page : Chapitre 2. Les pages d'avant sont bien tournées. Je n'irai pas les relire avant longtemps...

Une maison pour un avenir plus serein, malgré tout... C'est la suite de l'histoire.

Merci à tous ceux qui ont contribué à la Cagnotte. Merci à tous ceux qui sont venus marcher. Merci de votre investissement. Merci de votre soutien.