Eric et son (ennemie) Aphasie

L'Aphasie est une des séquelles de l'AVC, quand c'est l'hémisphère gauche du cerveau qui est touchée. Il y a plusieurs aires de la communication de ce côté, dont l'aire de Brocca. C'est la partie atteinte chez Eric. Elle est située frontalement.

Au quotidien, son aphasie se manifeste par des troubles du langage sévères : il sait exactement ce qu'il veut dire, il a tous les mots en tête mais il ne sait plus comment faire pour les dire. C'est comme avoir les mots au bout de la langue, en permanence. Imaginez la frustration ! Eric n'a pas de problèmes de compréhension et de cohérence, il est pafaitement conscient de ses lacunes.

En se concentrant, il arrive parfois à dire un mot : eau, chat, kiné... Souvent il n'y arrive pas et nous restons sur l'échec. Plus tard dans la journée, quand j'aborde un sujet il me dit : voilà !!! Et c'est ce dont il voulait me parler avant.....

L'atteinte de l'aire de Brocca se manifeste aussi par des troubles de la communication en général : il ne sait pas comment faire pour me montrer de quoi il veut parler. C'est moi qui lui dit de me montrer (l'agenda, son portable, la chose dont il parle...). 

Enfin, avec l'aphasie, il a perdu l'écriture, la lecture et l'utilisation des techniques en général (portable, pc... )... Il arrive à déchiffrer les textes simples et courts mais tout ou presque est à réapprendre.... en sachant qu'il a également du mal à se concentrer et à retenir, celà ne facilite pas l'apprentissage.... De plus, Eric était droitier. Et il a perdu l'usage de sa main droite.

Avant l'accident, Eric était bavard, blagueur, taquin....

Aujourd'hui il se retrouve enfermé dans le silence, avec ses pensées, ses peurs, ses angoisses.... Et pas grand chose pour l'en faire sortir. Son téléphone ne sonne plus..... les textos se font rares.... En recevoir et voir qu'on pense à lui serait pourtant bénéfique pour son moral, même s'il ne peut pas les lire intégralement et y répondre autrement que par smiley....

Les psychologues sont plus ou moins démunis devant le "cas".

Il y a aussi le regard de l'autre, qu'il faut affronter. Ceux qui pensent qu'une personne qui ne parle pas ou très mal, est surement un peu dérangée...La gêne qui s'installe quand Eric essaie de communiquer mais qu'il n'y arrive pas... Autant d'obstacles que de situations....

Moi ? je suis fatiguée, de tous ces efforts à faire pour communiquer, au quotidien. C'est un combat journalier.... parfois je laisse tomber... parfois je préfère ne rien dire plutôt que d'être confrontée et le confronter à l'échec et donc à l'énervement et la frustration....  Je manque de patience... Il voudrait que je lise dans ses pensées... Et le silence nous empoisonne.... 

Commentaires (1)

Blouet Sandrine
  • 1. Blouet Sandrine | 21/03/2016
Tes mots sont toujours aussi touchants....
Le silence, c'est lourd au quotidien...
Je vois embrasse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.