Ma correspondance avec François

J'ai ecrit au Président. Oui madame, oui monsieur, j'ai écrit à François. C'est pas françois qui m'a répondu, bien entendu. C'est Isabelle. Isabelle Sima. Est ce que Isabelle Sima existe, ça je sais pas, en tout cas, elle a signé P/ et gribouillée une signature... Dans la lettre, elle me dit que François a été touché par mon témoignage et qu'il me transmet sa sympathie, ses chaleureuses pensées, tralali, tralala pouet pouet,.....ah c'est beau... voilà que je me mets à rêver... Ca dégouline de sollicitude.... Mais ... y'a un Mais dans ce magnifique message plein d'amour, d'espoir au départ.. François, aussi au placé soit il, François n'est pas Dieu et il ne peut rien faire. Alors il transmet notre "dossier" au préfet du finistère..... ok.... le préfet du finistère est plus haut placé que François ? Que Dieu ? ou quoi ? j'ai pas compris un truc ? le préfet peut faire plus que le Président ?? C'est qui le préfet du finistère ? Il va faire quoi ? me dégotter un terrain à pas cher et me construire une maison à pas cher dessus ? me trouver un logement adapté à Brest Même, avec ascenceur et vigile à l'entrée mais sans jardin et avec vue sur... l'immeuble en face ? Est ce que parce qu'on a un accident de la vie, on doit revoir ses exigences à la baisse ? une maison avec jardin, nous ne devons plus y penser parce que Eric a fait un AVC ? Dois je enterrer mes rêves de poules, biquettes, courgettes, d'amour d'eau fraiche et compagnie, avec ce qui me reste de courage ??? Qui peut nous aider si le Président lui-même n'y peut rien ?..... ben là... j'avoue... je sèche.

LA Réponse de  mr le président

Mais !! Ce n'est pas fini... je vais leur répondre moi aussi.... Etre un  vilain p'tit cailloux dans leurs godasses bien cirées....

Voilà la réponse que je leur ai faite, ce jour :

Bonjour,
Je vous ai déjà écrit début juillet et vous m'avez gentiment répondu le 7 juillet 2016.
Pour vous rappeler le contexte, mon mari a fait un AVC en janvier 2015 et suite à cela, on nous a refusé un crédit pour construire notre maison adaptée au handicap.
Les premières lignes que vous m'avez écrites m'ont laissé penser que j'avais touchée une corde sensible au sein du gouvernement, celle de la solidarité.
Hélàs, la suite de la lettre m'a vite déçue. Le Président lui-même ne peut rien faire.... Alors il délègue au préfet du Finistère.....
C'est ce point là qui me chiffonne car, si le président ne peut rien faire, je ne vois pas ce qu'un malheureux préfet pourrait y changer.
Je ne veux pas qu'on me dirige vers différents organismes qui me dirigeraient eux-même vers d'autres organismes pour nous entendre dire à la fin toujours la même chose : quand on ne perçoit que des indemnités de sécurité sociale, ou même l'AAH, les revenus ne sont pas pris en compte dans le calcul pour une demande de crédit. Sachant que mon mari percevra, à terme, une pension d'invalidité, il n'est pas du tout sur que celle-ci sera prise en compte non plus... c'est au bon vouloir des banques.
Nous n'avons plus qu'à vivre en location, sans but, sans objectif.... avec la maladie pour nous tenir compagnie et enjoliver nos maussades journées.
Quel bel avenir nous attend.....
La loi doit changer. On doit nous permettre de prendre un crédit, pour que nous puissions construire notre maison, adaptée au handicap.
Sachez que je paie actuellement un loyer plus élevé que si je devais rembourser mon crédit. Que je perçois 21 euros d'APL car les revenus pris en compte sont ceux de 2014. L'année dernière, j'en percevais 45 car c'était les revenus de 2013 qui étaient pris en compte........Cela est il LOGIQUE ? Eric est aujourd'hui en ALD et handicapé à plus de 80%.
Je suis en colère. Je suis triste mais SURTOUT en colère.
J'ai créé une association, j'ai publié votre lettre sur mon site. Je l'ai également partagée sur mon compte Facebook, en mode public.
vous pouvez la consulter à cette adresse.

http://unemaisonpourlavie.e-monsite.com/

Liberté, égalité, fraternité.....
Frédérique David-Cueff.

 


 

avc

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×