Petit topo

Eric a revu le neuro il y a une semaine car il a refait une crise le 14 aout. On a pas augmenté les anti-épileptiques cette fois ci, car il a déjà un très fort dosage. On joue sur les anti-dépresseurs, qu'on a réduit le matin pour ajouter un autre le soir. Celà devrait aider Eric a dormir mieux, car ce n'était pas le cas jusqu'à présent et qui dit fatigue dit, abaissement du seuil épileptique....

A voir donc.... en attendant la prochaine crise...

Le changement de traitement d'Eric a entrainé un changement de comportement (même s'il dit que non). Il dort mieux donc est plus actif le jour, limite hyper-actif. Il fait moins la sieste, est plus impatient. Il s'énerve vite quand il ne trouve pas ses mots et plus il s'énerve, moins il trouve... Il m'interpelle souvent car il bloque sur sa tablette, ou veut que je lui lise quelque chose, ou que je vienne voir quelque chose, ou que je lui amène quelque chose.... c'est tout, tout de suite. Et il faut que je sache de quoi il veut parler, c'est évident pour lui, que je sache. Il a du mal à comprendre que "je ne suis pas à sa disposition" et "que je ne lis pas dans ses pensées" Du coup, quand je lui fais remarquer son impatience, il s'énerve aussi. Bref, l'ambiance n'est pas sereine...  Il faut 3 semaines aux anti-dépresseurs pour faire effet, on va attendre de voir si ça s'améliore ensuite, à ce niveau là.... Sinon je ne sais pas combien de temps je vais tenir avant que la marmite n'explose encore...

J'ai repris le travail. j'ai eu besoin de cet arrêt car j'étais à bout mais il était temps que j'y retroune car rester tout le temps à la maison n'est bon, ni pour Eric, ni pour moi, ni pour le compte en banque !! Ca m'aère la tête et j'ai quelques collègues fort compréhensives, qui ont, elles aussi leurs soucis, mais avec qui on peut rigoler et causer un peu. Merci à elles, elles se reconnaitront :)

Pour l'organisation de la marche, ce fut assez cahotique. Après une première version avec haltes gourmandes, j'ai constaté en parlant autour de moi, que la formule était trop chère. Ce que je comprends parfaitement. Les temps sont durs pour tout le monde. J'ai préféré annuler assez tôt pour me rabattre sur la formule "simple marche", avec petit verre de l'amitié à l'arrivée. Je remercie Caroline pour son investissement, et j'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop, ni trop longtemps, d'avoir annulé.... C'était ça ou on se retrouvait le bec dans l'eau.... Eric tenait trop à cet évènement pour qu'on l'annule totalement.

Hier, on était assis sur la terrasse et il m'a dit texto : on dégage ? Après questionnement, il s'avère qu'il croit que nous allons bientôt avoir assez d'argent, pour construire et déménager....

Je lui ai expliqué que peut-être, quand j'aurai eu mon CDI, je pourrai redemander un crédit à la banque.... Mais il ne faut pas trop rêver... Il y a tellement d'obstacles que je n'ose même pas encore y penser...

Le dimanche est pluvieux ici....  Eric part à la sieste... moi je vais imprimer des affiches et des flyers pour la marche.... Jeudi, un journaliste du Télégramme est venu à la maison, l'article devrait paraitre lundi ou mardi...

j'aimerais qu'on soit une cinquantaine de personnes quand même, ce serait bien.... On y est pas encore...

Croisons les doigts. Si vous avez peur de venir seul, invitez un(e) ami(e) ... Une p'tite marche d'une heure pour une belle cause..... un beau rêve...

Cui cui

Aphasie avc hémiplégie épilepsie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.