Rendez-vous capital

15h30 pétantes, nous étions dans le hall du Crédit Agricole de Daoulas.

Tirés à quatre épingles, j'ai dit à Eric, faut qu'on ait l'air riche, sure de nous, propre sur nous, nos plus beaux atours, j'ai sorti l'argenterie, les diamants et compagnie, fallait que ça brille, qu'on ait pas l'air de quémander....

Bon non en fait, on était comme d'habitude, propre sur nous, et puis c'est tout. J'avais mon p'tit dossier sous le bras, mon contrat Cdi (mon plus bel atout) et le reste... dont le devis maison trop gonflé, qui m'encombrait beaucoup....

Elle a  du retard, j'ai le temps de lire le bulletin municipal de décembre 2016 en entier... le temps de regarder les gens passer à l'accueil, le temps de regarder le bout de mes godasses, le temps de chasser des cheveux et des pouloutes sur mon manteau... le temps de trop réfléchir... oui... non.. oui.. non.... bouh...

16h05, la voilà.... Bonjour Eric (elle appelle Eric, Eric) et moi, Mme Cueff. Va savoir pourquoi... On s'installe. Elle est un peu bookée, car suite à un malentendu, notre rendez vous n'avait pas été noté, avec la bonne personne, du coup, elle nous prend "entre deux"... Moi je ne voulais qu'elle. Rose-Marie elle s'appelle. C'est joli comme prénom...

Bref, elle trouve pas notre dossier.... Ca commence bien tiens... Moi qui suis à l'affut des "signes", je me dis que ça en est un mauvais... mais non au bout de 5 mn, notre dossier est trouvé, il était bien en évidence, trop bien rangé.... ouf, c'est bon signe alors.

Je commence par les bonnes nouvelles. Mon cdi. Je lui dis pas la mauvaise, le devis... Ca viendra bien assez vite... On reprend tout le dossier, salaires, imposition, etc etc... bon et le devis. Quand je lui dis qu'on dépasse le budget, elle couine pas. Elle reprend sa calculette. Et moi je me tords les doigts... je malmène mon écharpe... je donne des coups de pieds à Eric pour qu'il arrête de faire tourner sa chaise... Il me grimace un truc... je lui rends sa grimace...

Et elle, concentrée, elle nous dit que ça va passer, on va faire comme ci et comme ça... c'est Jésus cette femme. Notre sauveuse. Notre oasis dans le désert.

Je n'ai pas pleuré, je ne l'ai pas embrassé non plus. Je lui ai juste demandé (3 fois) si elle était bien sur que ça passait ? Et 3 fois, elle nous a répondu positivement....

C'est là que tu deviens toute molle et que tu te rends compte qu'avant, t'étais tendue comme un arc... limite si j'ai pas glissé de ma chaise sur la moquette...

On s'est dit à mardi (pour bien calculer les échéances de prêts, elle avait besoin de conseils pour inclure le taux zéro)... On est sorti... On s'est regardé Eric et moi et on s'est dit : alors c'est bon ? t'as bien compris comme moi ?

On avait des sourires niais aux lèvres... On rêve.... On peut enfin avancer... Et ça va dépoter, croyez moi....

Bonheur

Commentaires (2)

Marie
  • 1. Marie | 07/01/2017
Ravie pour vous deux. La persévérance, le courage finissent toujours par payer. Comme quoi, tous les rêves peuvent se réalisent.
Vous allez enfin pouvoir vivre concrètement ce rêve, vous poser et avancer.
Vraiment très contente pour vous.
Amicalement.
Marie
Célina
  • 2. Célina | 07/01/2017
Vous voyez à force de vous bassine avec mes idées positives, de croire en votre chance, en votre bonne étoile, en le soleil après les nuages... bah j'vous ai contaminé et j'en suis si heureuse !!!!!!

Continuez de croire, gardez confiance, maintenez le cap !!!

Vos rêves sont à portée de main et j'ai hâte que vous m'invitiez dans votre petit nid douillet :)
Entre l'inauguration des oeuvres d'arts d'Éric, et votre cambuse, hâte de découvrir tout ça et de le partager avec vous :)

Je vous aime ! Croyez-y <3

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.